5 Raisons de faire de la musculation fonctionnelle

Salut les Athlètes !

On le sait, la société actuelle tend à nous faire devenir sédentaires. Assis 8 heures par jour, au fond du canapé pendant la soirée.
Sachant que le corps humain est fait pour le mouvement, il ne faut pas s’étonner que la sédentarité et ses effets sont la 2ème cause de mortalité dans les pays industrialisés.

Aujourd’hui on va te parler de musculation fonctionnelle.
Tu penses que c’est juste une activité pour ceux qui veulent dire « Je veux » (les vrais connaitront la référence !) et draguer sur la plage ? Détrompe-toi. 

Commençons par définir en quelques mots la différence entre la musculation « classique » et la musculation dite fonctionnelle.

La musculation classique vise à développer des muscles de manière (quasi) isolée. On cherche ici à augmenter la masse musculaire et plus particulièrement le volume musculaire.
La musculation fonctionnelle, quant à elle, vise à développer et améliorer des patterns (=famille) de mouvements. On ne cherche pas à hypertrophier des muscles isolés, mais à améliorer la capacité à produire des mouvements complexes. On améliorera par exemple la capacité de tirage ou de poussée. On pourra utiliser l’hypertrophie localisée comme en musculation classique si et seulement si c’est le maillon faible de la chaine ; et donc le facteur limitant au mouvement.

Maintenant que tu sais ce qu’est la musculation fonctionnelle, je te donne 5 bonnes raisons de t’y mettre !

C’EST PARTI !

1 – La prévention des blessures (ou Prophylaxie)

Et oui, un corps fort se blesse moins. Bien évidemment il faut respecter un principe de progressivité. Je ne fais pas du squat avec 200kg sur le dos quand je débute. Il faut savoir mettre son égo de côté et charger en fonction de notre niveau technique et physique !
J’insiste sur le niveau technique car on voit trop souvent des personnes avec une bonne force mais aucun contrôle qui chargent leur barre alors qu’à vide c’est déjà horrible à voir. Ce sont les mêmes personnes qu’on retrouve 3 mois plus tard avec des tendinites un peu partout…
Quand on apprend un nouveau mouvement dans un sport traditionnel, on prend le temps de le répéter dans un contexte “facile” afin de l’automatiser. En musculation c’est la même chose.
Si tu apprends le pattern de Squats par exemple, tu mettras des charges légères et tenteras plusieurs variantes pour habituer ton corps à ce mouvement avant de monter ta charge de travail. Ca te permettra d’évoluer en toute sécurité et de manière plus régulière que quelqu’un qui voudra sauter des étapes. ( -> Notre article sur les squats )

Beaucoup de pathologies actuelles comme les lombalgies (dont l’article sera très bientôt disponible !) sont dues à un manque de force dans la plupart des cas.
Renforcer intelligemment et progressivement les chaines musculaires et les mouvements liées à ces pathologies les feront disparaitre très rapidement et sans médicament !

Un système musculaire fort te permettra de mieux résister à des contraintes posturales quotidiennes.
Par exemple : Un(e) secrétaire avec un dos musclé aura moins de problème de dos sur le long terme. Un(e) hôte de caisse avec des fixateurs d’omoplates et des chaines de tirage forts n’aura pas de problème d’épaule.

Se muscler c’est bien mais il faut également s’étirer régulièrement ! Mais ça, on en parle le mois prochain dans un dossier consacré à un sujet épineux : les étirements !

2 – Développer sa coordination

Quand on pratique la musculation, on va développer deux types de coordinations :

  • La coordination inter-musculaire, mise en jeu dans le travail d’équilibre par exemple, est la capacité des muscles à se synchroniser et à travailler ensemble sans « se gêner ».
  • La coordination intra-musculaire, mise en jeu dans le travail de force, est la capacité des fibres d’un même muscle à se contracter en même temps pour développer plus de force ou bien à travailler en alternance pour fournir un effort long.

Bien évidemment je vulgarise ici les explications sur les coordinations qui est un sujet complexe.

Les dysfonctionnements de ces coordinations entrainent parfois des pathologies gênantes comme le syndrome fémoro-patellaire (l’article sera disponible d’ici 1 semaine !) ou les douleurs récurrentes à l’épaule.

3 – Sentiment de bien-être

Mieux qu’une partie de jambes en l’air pour certain(e)s ! Et je ne plaisante pas, c’est ma copine qui le dit !… Mince ! …

Plus sérieusement, lors d’une activité sportive, le corps va sécréter des hormones qui procurent un sentiment de bien-être.

La plus connue d’entre elles est la dopamine, la fameuse hormone du bien-être. Même si son rôle est bien plus complexe que cela, elle reste primordiale dans le processus de récompense au niveau du cerveau.
On trouvera également la sérotonine, les endorphines, la noradrénaline ou l’ocytocine qui interviendront dans ce sentiment de relaxation post-activité.

Si tu as régulièrement des douleurs et qu’à force d’entrainement intelligent elles disparaissent, tu te sentiras mieux dans ton corps ! Forcément tu observeras une réduction du stress et tu arriveras au point suivant !

Tu pourras également observer une baisse de ta tension artérielle, magique non?

Rien que ça, c’est magique et ça vaut le coup de s’y mettre mais on continue ! 

4 – Confiance en soi

C’est une raison souvent oubliée mais l’amélioration de la confiance en soi accroit logiquement votre qualité de vie et vos performances !

En pratiquant un sport comme la musculation, où les progrès sont facilement mesurables, on va petit à petit se sentir capable de faire de plus en plus de choses. Tout d’abord ces projections seront simplement sportives mais pourront rapidement se transférer sur ta vie professionnelle ou personnelle.
Il n’est pas rare de voir de grands chefs d’entreprises passionnés de sport et plus particulièrement de musculation !

Pour développer efficacement ce sentiment il existe plusieurs astuces.

Le suivi personnalisé par un coach est le premier d’entre eux. Un coach note vos progressions et tient à jour un carnet (ou document) dans lequel toutes tes séances sont conservées. Tu pourras lui demander dans quelques mois de regarder tes premières séances, si difficiles sur le moment mais qui te paraitront si simples après relecture !

L’autre astuce est de s’entrainer dans un lieu où vous bénéficiez d’un vrai suivi de votre progression, comme chez Athletics Club… C’est le moment publicitaire !
Chez nous, on met en place un suivi et des niveaux Athletics. A l’instar des ceintures en arts martiaux, vous passerez des niveaux en fonction de votre progression ! Et chez nous on ne parle pas que de musculation, mais aussi de souplesse, endurance, vitesse et bien d’autres surprises ! D’entrainement fonctionnel quoi !

5 – Relations sociales

En pratiquant un sport, quel qu’il soit d’ailleurs, on va avoir l’opportunité de rencontrer de nouvelles personnes. Non les mecs, draguer toutes les filles en affichant vos biceps n’est pas la bonne solution si vous voulez l’inviter à boire un verre… Montrez plutôt vos quadriceps ou faites un arbre droit… Vous passerez pour un original !

Ces interactions sociales vous permettront d’améliorer votre réseau professionnel et personnel. La salle de sport est un lieu où se côtoient différents milieux sociaux et le mélange c’est ce qui permet à un réseau d’être efficace.

Ces 5 raisons sont des exemples de bienfaits que tu retrouveras en pratiquant régulièrement la musculation !

Bien entendu la pratique de cette discipline nécessite un encadrement fait par un VRAI professionnel ! Un article arrive très vite pour t’aider à choisir ton coach et éviter de te faire arnaquer par Jean Charles Protéines qui pisse bleu

Partage nous les raisons qui t’ont poussé à commencer la musculation en commentaire, ça pourra servir aux lecteurs néophytes !

On se retrouve très rapidement pour un nouvel article :
Comment choisir son mouvement en musculation !

2 réponses
  1. Thomas
    Thomas dit :

    Absolument d’accord avec tous les points ! 2 mois que je suis coaché par Johan Debrabant et je vois l’Impact réel sur tous les domaines de ma vie !
    Merci 🙏
    Ps: attention quelques coquilles se sont glissées dans l’article !

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] L’utilisation de machines guidées réduit le corps à de petites unités indépendantes que l’on fait travailler de manière séparée. (C’est le principe de la musculation traditionnelle. Voir l’article qui en parle) […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *